Communiqué paru dans l’Echo du Gros-de-Vaud du 1er septembre 2017: